11. Delta du Saloum

Samedi 26 janvier 2013   22° à 29°

Petite journée tranquille, en plus on peut faire faire la lessive. Que demander de plus.

Ballade sur la plage direction le village – trois heures aller et retour -. Au campement le babouin a été rattrapé et ne viendra donc pas nous embêter. La petite femelle se promène encore mais se cache.

Dimanche 27 janvier 2013 22° à 29°

Tranquille encore, petite ballade de l’autre côté vers Mbour, à gauche sur la plage, hier c’était à droite.

Au retour, des nouveaux sont arrivés, des NL en camion Mercedes. Ils sont remontés depuis la Namibie.

Intéressant, puisqu’ils ont fait la route que nous voulons faire mais dans l’autre sens. Nous échangeons donc les informations, enfin nous prenons surtout les leur.
Arrivent aussi les 2 italiens déjà croisés à Saint Louis.

Lundi 28 janvier 2013  83 km en 4H ; 18 à 30°

Direction le sud vers le delta du Saloum, à environ 30 km. La route jusqu’à Joal est relativement bonne et goudronnée mais ensuite c’est une piste en latérite avec tout ce qui va avec : poussière, bosses, trous. on avance à une moyenne de 20 km/heure.

A un moment on pense devoir sortir de cette route pour prendre une plus petite piste. Nous nous retrouvons au milieu du petit village africain avec les maisons serrées, on ne peut que tourner en rond et difficile de retrouver une sortie, surtout dans le bon sens. On pense avoir trouver la petite piste, mais au bout de plusieurs essais on revient sur nos pas et on demande. En fait, il fallait rester sur la piste de départ. Encore une fois entre mes cartes sur l’ordi et la réalité il y a un monde ! Mais le co-pilote s’améliore…

Encore un peu de piste, ce qui donne envie au lanterneau de tomber ! et nous arrivons enfin au camp Djijack à Palmarine.

Bof, pas le pied, les maisons gîtes sont bien mais pour camper c’est à côté des ordures. On va d’abord faire un tour sur la plage et quelques centaines de mètres plus loin, d’autres petites maisons au bord de la plage, on demande au gardien, au vérifie l’accès, etc… c’est OK on va déménagé.

Les 2 italiens Georges et Richard, arrivent également au Djijack mais nous suivent vers l’Eden.

Nuit bercée par le bruit des vagues.

Mardi 29 janvier 2013  12 km en 0h30 ; 30°

Comme d’habitude, on déménage. On part un peu plus au sud vers Djiffer, à un pointe donnant dans le delta du Saloum. Mais bof, le village est franchement crade, vraiment limite. Je pense que c’est la première fois qu’un endroit me dégoûte autant mais le petit camp où nous sommes va bien pour une nuit.

On dîne à l’auberge et soirée tranquille.

Mercredi 30 janvier 2013   165 km ; 30° à 36°

Aujourd’hui promenade en pirogue dans le delta avec visite d’un visite sur une île du delta.

Puis, après déjeuner, nous prenons la route direction Kaolack et pourquoi pas Tambacounda.

Re-piste dans le sens inverse, puis nous retrouvons le goudron. Mais quel goudron. Des trous partout, et pour les éviter toutes les voitures et tous les camions zigzaguent sur la route, que ce soit devant, derrière ou en face de nous. Et ceci, sur 30 km.

Le paysage change et devient plus dense et haut. Les gens également, le fleuve Saloum est encore présent et il y a beaucoup de marais salin. On voit, au bord de la route, les sacs de sel à vendre.

On commence également à voir beaucoup de camions maliens qui se rendent au Sénégal pour chercher les marchandises nécessaires au pays.

Petit bivouac ce soir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :