2. Maroc – Premiers visas et premiers soucis de santé…

Lundi 7 janvier 2013

Un bon petit’dej, une bonne douche et c’est reparti. On réfléchit et on revient sur notre route et on refait le chemin différemment. Et au carrefour, après la station essence on voit un panneau Ambassade de Mauritanie. On était à un pâté de maisons ! La queue pour les visas est déjà grande, on prend un formulaire (un seul, il faut aller faire des photocopies) et on va changer de l’argent. Au retour Patrick prend la queue pendant que je cherche un stylo. Il revient vers moi, ils ont fermé la porte, il est 9 H 45. Normalement c’est ouvert de 9 H à 11 H. L’afrique quoi !

Le « placier » de la rue nous interpelle, ainsi qu’un couple d’Autrichiens en Défender et un NL voyageant avec sa fille en Unimog, pour nous expliquer qu’il a ses entrées et qu’il peut  nous avoir les visas pour cet après-midi moyennant une enveloppe forcément. Patrick décide de tenter le coup et à 11 H nous lui donnant tous les papiers. Vers 13 H il revient nous dire que pour aujourd’hui ça ne sera pas possible mais on les aura demain après-midi. On se dit qu’on aurait pû faire la queue le lendemain matin. Mais c’est fait !

Taxi pour visiter la Médina et la khasba. tranquilles

Mardi 8 janvier 2013

Nous avons passé une nuit calme devant l’ambassade. Nos visas devant arriver l’après-midi, nous décidons de nous renseigner à l’ambassade du Mali – qui est à 50 m – sur les formalités à accomplir. Facile, il suffit de remplir les demandes de visa, 2 photos et les passeports et de les déposer avant 13 H pour les avoir à 15 h 30. On prend un taxi pour aller à celle du Burkina Faso. Cela a l’air plus organisé, la secrétaire nous donne les formulaires ainsi qu’une liste de documents à produire, il faut déposer au plus tard à 12 H et on l’a à 14 H. Problème : il faut une lettre d’invitation (que nous n’avons pas) mais à priori le programme du guide prévu pourrait suffire. Re taxi pour retourner au CC où nous imprimons (bonne idée l’imprimante) les programmes du guide.

Pendant ce temps, l’attente continue pour la Mauritanie, plus le temps passe plus on se dit qu’on ne l’aura jamais. Mais enfin, vers 15/16 h ils arrivent. Pour fêter ça les autrichiens débouchent une bouteille de mousseux que nous partageons avec les NL.

Et nous courrons vers le Mali où nous pouvons déposer nos papiers directement à une femme dans un bureau bordélique, qui prend le tout et nous dit qu’on pourra le reprendre le lendemain mais que la personne des « timbres » vient quand il veut (9 H ou 10 h ou plus tard). On verra le résultat demain.

On déplace le CC pour aller dans une rue plus tranquille où nous passons une bonne nuit en espérant arriver à faire les deux ambassades dans la journée du lendemain. Rabat ça suffit !

Mercredi 9 janvier 2013

Au réveil, nous décidons d’aller faire des courses et de passer devant l’ambassade de Mauritanie pour voir la file d’attente. Impressionnant, il y a le triple de personnes que le lundi, nous voyons certaines personnes qui y étaient déjà lundi. Il s’avère que l’on a bien fait de payer le placier. La queue commence à 5 H 30 le matin et sans être sûr de pouvoir déposer !

Vers 10 h  nous allons au Mali pour attendre nos visas. Un attaché nous fait attendre en nous disant que cela va arriver. 1 H plus tard Patrick  va vers le bureau de la femme, plein de monde y discute mais rien ne vient. On nous dit que cela va arriver. On apprend à être patients… on espère surtout que nous aurons nos visas avant 11 h 15 pour avoir le temps d’aller au Burkina.

A 11 h 20 et après leur avoir certifié ne pas avoir besoin d’un reçu nos visas arrivent.

Vite on saute dans un taxi vers l’ambassade du Burkina où nous déposons notre dossier à 11 h 45. La secrétaire nous demande d’attendre le temps qu’elle demande si le programme du guide suffit.L’ambassadeur est au bureau et peut donc lui répondre que cela convient. Ouf, nos visas seront prêts à 14 H

A 14 heures pile nous les récupérons et en route vers Marrakech pour nous poser au camping dont nous ont parlé les autrichiens.

Avec le Tourateq, pas de problèmes énormes, on y arrive vers 20 h 30 et on se pose pour quelques jours, le temps de faire des lessives, le ménage et de se reposer.

336 km  ;  5 H  ;  19 ° 

Jeudi 10 janvier 2013

Au réveil Patrick est de plus en plus gonflé sur le front et un peu l’oeil. Il a dû se faire piquer, cela fait quelques jours que cela l’embête. On va surveiller.

A part ça, journée tranquille, on se met à jour dans la lessive (quelle accumulation en 1 semaine !), un peu de ménage, mise à jour du site (mine de rien c’est du job).

On téléphone à Damien, également propriétaire d’un Xcap et que nous avions rencontré à Roanne lors des portes ouvertes 3C Cartier/Brisebras. Rendez-vous est pris pour le lendemain.

Le soir, après le dîner, les autrichiens nous rendent visite et nous passons la soirée autour d’une bouteille de vin autrichien.

Ensuite dodo.

Vendredi 11 janvier 2013

Au réveil Patrick a l’oeil pratiquement fermé. Il faut vraiment qu’on aille chez un médecin.

Quand Damien arrive il appelle de suite un médecin qu’il connait. Après un café, nous partons en ville et après une courte attente, nous sommes reçus par Samir, un médecin très compétent. Le diagnostic tombe : c’est un zona (dû parait-il au stress ou à une grand fatigue. (Patrick doit être un stressé qui s’ignore ou c’est 25 ans de stress qui ressortent en une fois !)

Après un passage à la pharmacie de garde (aujourd’hui est un jour férié – jour de l’indépendance) qui ne dispose pas de tous les médicaments, Damien nous emmène déjeuner à une station service (elles font station, magasin et restaurant) où nous dégustons de bonnes grillades.

Retour à la pharmacie de la place Jamaâ Lefna où nous achetons les remèdes miracle.

Damien nous ramène au camping où nous faisons encore le tour du CC (de quoi discutent des propriétaires de CC, de CC, d’améliorations a y apporter, des galères rencontrées, etc…

Bref, ce fût une journée sympa.

Dîner léger et dodo avec les poules pour le grand malade.

Demain est un autre jour.

Samedi 12 janvier 2013

L’oeil de plus en plus fermé, Patrick ouvre un oeil (si, si, c’est possible !). Heureusement qu’il a de quoi de soigner. Il dort beaucoup. On va attendre 2 ou 3 jours qu’il aille mieux pour continuer notre route.

Je mets à profit mon inaction pour des séances Skype avec les filles. C’est vraiment sympa de pouvoir se voir et se parler en étant si éloignés. Cela fait du bien de les voir.

Ayant depuis quelques jours un problème de fuite d’eau (ça coule par l’arrière du coffre) j’en profite pour vider le coffre totalement. Une petite piscine, j’éponge, je mets à sécher ce qui est mouillé et j’observe pour trouver d’où cela coule. A côté de coffre technique (gaz, électricité et eau).

Après déjeuner, on enlève la bouteille de gaz et je trouve une petite fuite sur une conduite d’eau. Je resserre, ça ne goutte plus. Mais ça continue de s’évacuer par le coffre, l’eau devant s’être engouffrée sous le plancher. Elle coule peu à peu mais de moins en moins. Je laisse tout dehors pour la nuit. A reverifier demain.

Dodo vers 10 h (qu’est-ce-qu’on dort !) pour un réveil vers 8 h.

Dimanche 13 janvier 2013

Au réveil, ça va mieux, l’oeil à Patrick a un peu  dégonflé, l’oedème commence a descendre. On met un peu d’eau dans un sachet congel et on le met au congélateur. Après quelques temps, il peut se l’appliquer sur l’oeil. Ça soulage.

Je pensais faire un peu de lessive, le grand ménage et une bonne douche dans les sanitaires du camping. Malheureusement, il n’y a plus d’eau. Un problème électrique. Mais que fait l’électricien ! bon, le mien est en vacances…

Après-midi courses au Carrefour du coin. Marrakech est 2 fois plus cher que Rabat. Mais il fallait les faire. Nous n’avions plus d’eau ni de légumes ni de fruits.

De retour au camping vers 17 H 30, toujours pas d’eau, mais ils sont en train de réparer, dixit le gardien, il répète la même phrase depuis ce matin ! C’est pas grave, on a encore 20 % et sinon on ira faire le plein d’eau à une station.

J’espère que l’on pourra partir demain.

Et il faudra que nous revenions une autre fois pour visiter Marrakech !

Devant l’ambassade Mauritanienne Unimog NL de Tom Van den Ham